Accueil du site > Le Cap-PME

Le Cap-PME

Dans le cadre du processus d’ouverture économique et d’intégration progressive de l’Algérie à la zone de libre échange avec l’Union européenne, conscient de l’importance de la contribution des PME dans la structuration de l’économie, de la dynamique sociale et de l’emploi, le Gouvernement algérien a entrepris, depuis le début des années 2000, plusieurs politiques de réforme et a mis en place différents instruments d’appui aux secteur des PME.

L’Union européenne a soutenu ce processus à travers le financement d’un premier projet pilote EDPME- Programme d’Appui au Développement de la PME, appelé ici PME I, destiné à appuyer la mise à niveau et améliorer la compétitivité du secteur des PME privées pour qu’il contribue pour une part plus importante à la croissance économique et sociale de l’Algérie.

Sur la base de l’évaluation des résultats de ce programme qui a été mis en œuvre de 2002 à 2007, le Gouvernement algérien et l’UE ont décidé de mettre en place le Programme PME II : Programme d’Appui aux PME/PMI et à la Maîtrise des Technologies d’Information et de Communication, mis en œuvre de 2009 à 2014.

Dans un souci de consolidation des acquis des Programmes de Coopération, PME I et PME II, les autorités de tutelle -Ministère de l’Industrie et des Mines et la Délégation de l’Union européenne en Algérie, ont signé le 2 février 2015 un Mémorandum d’utilisation des reliquats des Fonds issus des Programmes PME I et PME II.

Le Mémorandum prévoit la mise en place d’une structure spécifique de gestion du nouveau Projet d’Appui appelé Cap-PME : Projet de Capitalisation des Acquis des Programmes Algérie/UE – PME I et PME II, pour une durée de 24 mois.

Cap-PME s’adresse en particulier aux entreprises bénéficiaires des Programmes PME I et PME II ayant engagé des plans de modernisation et relevant d’un certain nombre de filières cibles, dans le but de procéder à :

  1. L’Evaluation de l’impact qualitatif du Programme d’Appui PME II sur leur développement ;
  2. La réflexion sur les meilleures pratiques en matière d’Appui à la PME ;
  3. La consolidation de l’effort de modernisation par des actions complémentaires (couverture de certains besoins spécifiques) ;
  4. L’implication du tissus associatif professionnel /Unions Patronales notamment pour les actions groupées et ou/ des projets d’appui sectoriel ;
  5. L’Elaboration d’une base de données des compétences de la consultance nationale ;
  6. L’instauration d’une passerelle de communication pérenne et organisée avec l’administration en charge des PME pour les accompagner dans leur développement.

Destiné à porter un regard rétrospectif et prospectif de la PME, Cap-PME est un instrument d’évaluation, de capitalisation, de consolidation des Appuis des Programmes PME I et PME II. CAP-PME organise également des PME bénéficiaires par filière pour une diffusion des bonnes pratiques.